Un nouvel outil pour simuler un projet de rénovation

Publié le : 2017/07/19 à 12:31 - Mis à jour le 2017/07/19 à 13:39

Écorenover.org est un outil de simulation conçu pour aborder un projet de rénovation énergétique avec une approche financière. Cela veut dire qu'il permet d'estimer les coûts et les économies réalisées par un projet de rénovation à court, moyen et long terme.

L’outil est accessible en ligne à tous : maîtres d’ouvrage, entreprises, accompagnateur, banquier, acteur de la transaction, etc. : www.ecorenover.org

Il permet de comparer l’évolution de la trésorerie d’un foyer en visualisant deux scénarii, année après année, sur 20 ans :

  • un scénario de « laisser faire », sans travaux de rénovation : chaque mois la facture d’énergie augmente selon les fluctuations du prix de l’énergie.
  • un scénario après-travaux avec une rénovation énergétique globale et performante : elle permet de diminuer les consommations d’énergie du logement et donc de réduire les charges (gaz, électricité…) de façon significative. Chaque mois le foyer paye une facture d’énergie diminuée et rembourse les mensualités d’un prêt bancaire.

La comparaison des deux situations est un moyen de prendre conscience qu' une rénovation énergétique globale et performante est possible et finançable grâce aux économies d’énergie et aux aides financières.

En ayant recours à l’emprunt bancaire pour financer une rénovation énergétique, le ménage fait le choix de ne plus être contraint par les fluctuations sans cesse des coûts de l'énergie. 

De plus, un projet de rénovation contribue à la valorisation du patrimoine en augmentant la valeur verte du bâtiment rénové.

Plus précisément, l’outil offre les fonctions suivantes :


  • possibilité de simuler le remboursement d’un ou plusieurs emprunts à des taux de votre choix, et de visualiser les annuités de remboursement de ceux-ci
  • évaluer le gain ou la perte global(e) sur 20 ans que représente une rénovation, par rapport à une situation de « laisser faire »
  • estimer l’éventuel gain en valeur immobilière (aussi appelée « valeur verte ») du bâtiment une fois rénové.

 

Selon un article initialement publié sur le site d'Hespul.