Chauffage au bois : bien choisir son combustible

Publié le : 2019/12/03 à 16:03 - Mis à jour le 2019/12/04 à 16:01

Le froid fait son grand retour. Vous avez remis en route votre pôele, votre cheminée, insert, ou votre chaudière à bois. Savez-vous que la performance de votre appareil dépend de votre équipement, de son entretien, mais aussi de la qualité du combustible utilisé ? Bûches, bois déchiqueté ou granulés, choisissez un combustible certifié pour vous garantir une combustion économique et optimale.

A l'inverse, un combustible inadapté couplé à une combustion incomplète produit des substances nocives (CO2, poussières, particules fines) et met en danger votre santé et celles de vos proches.

Un combustible qui fait partie des énergies renouvelables, bon marché et local

En France, la forêt couvre 15 millions d'hectares, soit 28 % du territoire national. En Auvergne-Rhône-Alpes, la filière bois représente 66 000 emplois et plus de 18 000 entreprises, entre la collecte, la transformation des matières, le transport, la livraison... Ce combustible bois est largement sous-utilisé : sur les 6,3 millions de m3 d'accroissement de sa forêt par an, la région exploite seulement 3,5millions de m3.

S'approvisionner localement permet de lutter contre la raréfaction de la ressource et de bénéficier d'un prix de vente relativement stable, la ressource étant abondante.

Bûches, plaquettes, granulés : les différents combustibles

On l'a dit, la qualité de la combustion dépend des caractéristiques du combustible bois énergie. Celui-ci doit être stocké dans un endroit sec et frais de façon à préserver ses qualités. Des labels vous garantissent la qualité du combustible utilisé, sa provenance, son degré d'humidité, son pouvoir calorifique,...

  • Les bûches issues de feuillus durs (chêne, hêtre, bouleau, frêne, chataîgnier...) sont à privilégier aux résineux et feuillus tendres (épicéa, sapin, pin, mélèze...) : la combustion dure plus longtemps et encrasse moins les appareils et leur conduit.

Pour une bonne combustion, les bûches doivent contenir moins de 20 % d'humidité (le séchage des bûches doit durer entre 1 an ½  et 2 ans). Pour vous aider dans le choix de votre combustible,éxigez les normes NF bois de chauffage et France Bois Bûchesà votre fournisseur.

Une astuce pour savoir si votre bois est sec : prenez deux bûches et tapez-les l’une contre l’autre. Le son est clair ? Il est sec. Le son est m sourd ? Laissez-le encore en séchage.

  • Les plaquettes forestières, ou bois déchiqueté, sont obtenues par broyage de branches ou d’arbres forestiers ou de haies bocagères. Elles doivent être conservées à un taux d’humidité inférieur à 30%. A ce jour, aucune norme certifiant la qualité des plaquettes n'existe.

  • Les granulés ou pellets sont obtenus par la compression des sciures de bois de résineux et de feuillus. Les poêles et chaudières fonctionnant aux granulés possèdent les meilleurs rendements de combustion grâce au fort pouvoir calorifique de ce combustible. Recherchez la certification NF granulés biocombustibles et les normes DIN Plus et ENplus. En savoir plus sur  https://www.propellet.fr/

Un allumage par le haut et un entretien régulier 

 L'allumage est une étape importante qui peut être fortement polluante si elle est mal réalisée. nous recommandons fortement d'utiliser la technique d'allumagep ar le haut qui émet peu de particules et réduit considérablement la fumée.

De plus, un entretien régulier garantit l'utilisation optimale de votre appareil.Nettoyez et dépoussiérez régulièrement le foyer, la vitre, les grilles, le cendrier et le creuset des poêles à granulés. Enfin, le ramonage du conduit de cheminée est à effectuer deux fois par an : une fois en saison de chauffe, et une seconde hors saison (1,5 mm de suie seulement augmentent de 6 % la consommation de votre appareil). Le nettoyage ne peut être fait que par un professionnel certifié, dont la carte est toujours valide.

https://www.fibois-aura.org/energie/france-bois-buche/

 https://www.alec01.fr/services/21-une-campagne-d-information-sur-le-chauffage-au-bois-buche-performant

 

 Crédits photos : Pérutski